Fonctionnement et production primaire des herbiers à Posidonia oceanica (L.) Delile en Méditerranée - Université de Corse Pasquale Paoli Accéder directement au contenu
Thèse Année : 2006

Functioning and primary production of Posidonia oceanica (L.) Delile meadows in the Mediterranean

Fonctionnement et production primaire des herbiers à Posidonia oceanica (L.) Delile en Méditerranée

Alexandre Vela

Résumé

Posidonia oceanica meadows constitute a major ecosystem in the Mediterranean. Their ecological and economical importance is internationally proven and recognized. New studies concerning the functioning and the influence of environmental factors upon the meadows are regularly performed. A particular interest is related to the primary production in relation to the other littoral settlements and ecosystems. Within the framework of this work, we attempted to estimate and follow the future of the primary production of Posidonia oceanica meadows taking into consideration their geographical position in the Mediterranean. Five stations were selected in order to study shallow meadows subjected to various environmental factors. Two stations located at the level of a continental coast (Méjean - France; Sidi Raïs - Tunisia), two stations located at the level of an island coast (Alga - Corsica; Coda Cavallo - Sardinia) and one station located in an lagoonal environment (El Bibane - Tunisia) were the subject of an annual monitoring, between March 2002 and April 2003. Various biotic and abiotic parameters (temperature, salinity, nutriments) were considered. In parallel, a methodological study was performed to optimize the method of evaluation of the primary production of Posidonia oceanica. With regard to the influence of the geographical position on the functioning of the meadows, it seems that some studied descriptive parameters, notably the length of the leaves, are subjected to the influence of the latitude. The three types of environment considered (continental, island, lagoonal) show particular characteristics, whose influence is observed on several parameters. However, in spite of the existence of indices making it possible to highlight the influence of the geographical position and\or the type of environment, the presence of specific local factors can mask, at least partly, this influence. The improvement of the primary production estimation method allows, in addition to mitigate certain problems of applicability (in case of strong grazing pressure), to obtain a new information concerning the matters flows resulting from Posidonia oceanica meadows : the foliar matter loss. This new methodological approach suggests a revision with the rise of approximately 36 %, on average, of the estimations carried out by the lepidochronologic method of the primary production of Posidonia oceanica in the Mediterranean. The obtained results, concerning the primary production of our five stations, let appear higher values for the stations located in a continental and lagoonal environment compared to those located in an insular environment. The total primary production (blades, sheaths and rhizomes) range from 820.6 to 1426.4 gDW.m-².yr-1. The consideration of the results of foliar matter loss highlights the importance of the pressure of herbivores and the hydrodynamism, in the functioning of the shallow meadows. The foliar matter loss allows to quantify the total matter flows exported towards other settlements and ecosystems.
Les herbiers à Posidonia oceanica constituent un écosystème majeur en Méditerranée. Leur importance écologique et économique est avérée et reconnue internationalement. Les modalités de fonctionnement et l’influence des facteurs environnementaux sur les herbiers font régulièrement l’objet d’études. Un intérêt particulier est porté sur la production primaire en relation avec les autres peuplements et écosystèmes littoraux. Dans le cadre de ce travail, nous nous sommes attachés à évaluer et suivre le devenir de la production primaire des herbiers à Posidonia oceanica au regard de leur position géographique en Méditerranée. Cinq stations d’études ont été choisies afin d’étudier des herbiers superficiels soumis à différents facteurs environnementaux. Deux stations situées au niveau d’une côte continentale (Méjean – France ; Sidi Raïs – Tunisie), deux stations situées au niveau d’une côte insulaire (Alga – Corse ; Coda Cavallo – Sardaigne) et une stations située dans un milieu lagunaire (El Bibane – Tunisie) ont fait l’objet d’un suivi annuel, entre mars 2002 et avril 2003. Différents paramètres biotiques et abiotiques (température, salinité, nutriments) ont été considérés. Parallèlement, une étude méthodologique a été réalisée pour optimiser la méthode d’évaluation de la production primaire de Posidonia oceanica. En ce qui concerne l’influence de la position géographique sur le fonctionnement des herbiers, il apparaît que certains paramètres descriptifs étudiés, notamment la longueur des feuilles, sont soumis à l’influence de la latitude. Les 3 types d’environnement considérés (continentaux, insulaires, lagunaires) présentent des caractéristiques propres, dont l’influence est observée sur plusieurs paramètres. Cependant, malgré l’existence d’indices permettant de mettre en évidence la position géographique et/ou le type d’environnement, la présence de facteurs locaux spécifiques est de nature à masquer, tout au moins en partie, cette influence. L’amélioration de la méthode d’estimation de la production primaire permet, outre de pallier à certains problèmes d’applicabilité (en cas de forte pression des herbivores), d’obtenir une nouvelle information concernant les flux de matières issus des herbiers à Posidonia oceanica : la perte de matière foliaire. Cette nouvelle approche méthodologique suggère une révision à la hausse, de près de 36 % en moyenne, des estimations réalisées par la méthode lépidochronologique de la production primaire de Posidonia oceanica en Méditerranée. Les résultats obtenus, concernant la production primaire de nos 5 stations, laissent apparaître des valeurs plus élevées pour les stations situées dans un environnement continental et lagunaire par rapport à celles situées dans un environnement insulaire. La production primaire totale (limbes, bases et rhizomes) varie de 820.6 à 1426.4 gPS.m-².an-1. Les herbiers situés en milieu lagunaire présentent une production primaire intermédiaire. La prise en compte des résultats de perte de matière foliaire met en évidence l’importance de la pression des herbivores et de l’hydrodynamisme, dans le fonctionnement des herbiers superficiels. La perte de matière foliaire permet également de quantifier les flux totaux de matières exportées vers d’autres peuplements et écosystèmes.
Fichier principal
Vignette du fichier
Vela, 2006 - these - Fonctionnement et production primaire des herbiers à Posidonia oceanica (L.) Delile.pdf (4.03 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Licence : CC BY - Paternité

Dates et versions

tel-04570565 , version 1 (07-05-2024)

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale

Identifiants

  • HAL Id : tel-04570565 , version 1

Citer

Alexandre Vela. Fonctionnement et production primaire des herbiers à Posidonia oceanica (L.) Delile en Méditerranée. Biodiversité et Ecologie. Université de Corse Pascal Paoli, 2006. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-04570565⟩
0 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More